Le Festival Europalia Indonesia met le théâtre traditionnel Wayang à l’honneur.

Lancé à Bruxelles en 1969, EUROPALIA est un festival international présentant tous les deux ans l’essentiel du patrimoine culturel d’un pays. D’octobre à février, à Bruxelles et dans de nombreuses villes belges et limitrophes, le festival met en scène toutes les pratiques artistiques : musique, arts plastiques, cinéma, théâtre, danse, littérature, architecture, design, mode, gastronomie… et marionnette ! Cette année, c’est l’Indonésie qui est mise à l’honneur.

A cette occasion, plusieurs événements autour de la marionnette indonésienne se sont organisés depuis le début du mois d’octobre: le célèbre marionnettiste balinais I Made Sidia s’est produit le 7 novembre dernier à La Boverie (Liège), le 11 novembre au Musée International du Carnaval et du Masque (Binche), qui présente également son exposition « Dieux de cuir, héros de bois » consacrée à la marionnette indonésienne de novembre à mars, et le 12 novembre à la Boekenbeurs d’Anvers.

Le Centre de la Marionnette de Tournai a également eu la chance d’accueillir I Made Sidia pour un focus sur le théâtre de marionnettes Wayang sur trois jours (du 13 au 15 novembre) : un workshop de fabrication d’ombres traditionnelles indonésiennes pour adultes, un autre pour enfants, et le spectacle d’ombres traditionnelles Wayang Kulit en point d’orgue.

Le théâtre traditionnel Wayang est l’une des traditions marionnettiques les plus anciennes et les plus importantes du continent asiatique, reconnu depuis 2008 comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Apparu à Java aux environs du Xe siècle de notre ère, le Wayang s’étend ensuite à l’ensemble de la péninsule indonésienne : s’il est surtout connu à Java et à Bali, d’autres îles comme Suriname, Bornéo ou Sumatra le pratiquent également.

Le Wayang se décline en une multitude de formes différentes ; des marionnettes sur tiges en ronde-bosse (golek) jusqu’aux ombres taillées dans du bois (klitik) de la peau animale (kulit), en passant par le théâtre de comédiens (wong) ou de masques (topeng), mais elles se rejoignent toutes autour d’un ancrage fort dans la sphère du sacré. Le développement du Wayang résulte en effet de l’expansion de l’hindouisme en Indonésie, qui popularise les grandes épopées mythiques telles que le Ramayana et le Mahabharata, qui deviennent le répertoire central du théâtre Wayang.

Dans le cadre du Festival EUROPALIA, le Musée des arts de la Marionnette a également proposé à ses visiteurs une plongée directe au cœur de la tradition séculaire du Wayang à travers l’exposition inédite « Le Wayang d’Indonésie », accessible du 31 octobre au 26 novembre 2017. Un parcours annexe, greffé sur celui de l’exposition permanente, a mis en lumière ces pièces exceptionnelles, pour la plupart sorties des réserves du musée.

Programme complet des activités Europalia Indonesia au Centre de la Marionnette et ailleurs en Wallonie et à Bruxelles : https://europalia.eu/fr ou sur http://www.maisondelamarionnette.be/fr/centre/evenements-1/europalia/

 

   

Enregistrer